vendredi 6 mars 2015

Entrer dans la lumière



Entrer dans la lumière, de Denis Peiron
(paru dans le magazine Panorama, en février 2015)

l’enfant  que je n’étais
celui que j’aurais pu

l’enfant qui court
à perdre souffle
sous la nef des géants
vers un jour ébloui

l’enfant joie au ventre

tout à dieu
dont il ignore tout
jusqu’au nom

je n’étais cet enfant
et j’aurais pu pourtant

je me baignais petit
dans une mer céleste
qui bleuissait mes yeux

lundi 22 septembre 2014

Vraiment, de Denis Peiron



brutalement je me réveille
allume l’ordinateur
tape son nom sur le clavier
laisse la machine plonger
au plus profond de la mémoire

à la surface, dans ses filets, pas une trace
pas un fil pour nous relier

comme si nulle part
comme si jamais
comme si rien

si rien vraiment

lundi 16 juin 2014

L'oiseau



L’oiseau, de Denis Peiron

Un poème qui m'a été inspiré par l'exposition Le Voyage de l'oiseau, de Marie-Laurence Lamy, actuellement présentée au Square des artistes.

Le Voyage des oiseaux, de Marie-Laurence Lamy
je trempe ma plume dans le bleu pour écrire cette histoire
je te la chanterai
ton cœur saura traduire

je ne fais que chanter
chanter
voler
d’air en air

la fenêtre est tableau
et j’en suis le modèle

je me pose sur ta branche
et tu me regardes
tu me dessines
je pose
je joue le jeu
et toi aussi
qui me suis
vers d’autres branches
vers d’autres arbres
de notre jardin
secret
  
je suis l’oiseau
sorti de l’œuf imaginaire
 tel qu’on se l’imagine
quand on ne le connaît pas

il y a dans ma famille
oiseaux de toutes couleurs
qui portent de loin en loin
des poussières d’arc en ciel

je n'ai l'air de rien
mais j'en sais long

je sais mieux que quiconque
la ronde des saisons
et sa jumelle
la ronde des routes
qui patiemment
s'enroulent
autour de notre terre
  
je n'ai l'air de rien
je me contente de peu
de miettes jetées à la volée

mais mes ailes majuscules
nourrissent des rêves de liberté
nichés là-haut
près des étoiles

mes ailes en V
comme la victoire
d'une vie

sur le vide

vendredi 8 novembre 2013

La montagne


la montagne, de Denis Peiron

Gao Xingjian
il tutoyait les cimes,
les vouvoie désormais,
retenu par la neige
tombée en avalanche
dans ses trop rares cheveux

fenêtre ouverte sur le brouillard
c’est la vénération
lointaine et sourde, assise
avant l’heure du coucher

avec peine il remonte
la pente glacée
la piste blanche
d’un souvenir

lundi 28 octobre 2013

Goûters poétiques au Square des artistes

J'anime cette semaine des goûters poétiques pour les enfants au Square des artistes, galerie-boutique-ateliers à la Butte-aux-Cailles (Paris 13e)

Goûter poétique – Poèmes pour voyager, à partir de 4 ans
Autour d’un goûter, les enfants écoutent, dans la voix d’un poète, des poésies évoquant le voyage. Ils découvrent aussi des extraits d’œuvres musicales et des tableaux inspirés du même univers. Ils se voient offrir un mini-livret de poèmes décoré par leurs soins.
Mardi 29 octobre, de 16h30 à 18h, 14,50 €

Goûter poétique – AniMOTS, à partir de 4 ans
Autour d’un goûter, les enfants écoutent, dans la voix d’un poète, des poésies évoquant le monde animal. Ils découvrent aussi des extraits d’œuvres musicales et des tableaux inspirés du même univers. Ils se voient offrir un mini-livret de poèmes décoré par leurs soins.
Mercredi 30 octobre, de 16h30 à 18 h, 14,50 €

vendredi 4 octobre 2013

Lecture dans le cadre du festival PoésYvelines

Je lirai mes poèmes en compagnie de François-Xavier Maigre, Marina Poydenot et Roland Nadaus vendredi 4 octobre à 20h30, à la librairie La Vagabonde, 9, Rue Philippe de Dangeau, à Versailles, dans le cadre du Festival PoésYvelines.

François-Xavier Maigre avait obtenu le Prix PoésYvelines 2012 pour son recueil Dans la poigne du vent, paru aux éditions Bruno Doucey.

mercredi 15 mai 2013

Présentation des Terres rares, de Stéphane Bataillon

Après un premier recueil très remarqué, Où nos ombres s'épousent, Stéphane Bataillon vient de publier, toujours aux éditions Bruno Doucey, un second opus, Les Terres rares. Il présentera cet ouvrage jeudi 16 mai à 19h15, à l'Entrepôt, 7, rue Francis de Pressensé – 75 014 Paris – M° Pernety (L.13). A ses côtés, des voix amies, celles de Laurence Bouvet, Bruno Doucey et Murielle Szac pour des lectures de Guillevic.

vendredi 1 février 2013

La musique écoutée


La musique écoutée, d'Adam Zagajewski, traduit du polonais par Denis Peiron

La musique écoutée avec toi
était bien plus que de la musique
et le sang qui coulait dans nos veines
était bien plus que du sang
et la joie que nous ressentions
était une joie véritable,
et si pour tout cela je peux remercier quelqu’un,
alors je le remercie maintenant
avant qu’il ne soit trop tard
avant que le silence ne soit.

jeudi 24 janvier 2013

Barbe à papa


Barbe à papa, de Denis Peiron


Emprunté au blog Chmura waty cukrowej (nuage de barba à papa)

en allumant un cierge
il l’avait prévenue

un jour
il irait au ciel

alors gourmande
derrière ses lunettes rondes comme la lune
la petite fille regarde les nuages
rosir peu à peu dans le soir

quand tu seras là-haut
avait-elle chuchoté
promets-moi de m’offrir

de la barbe à papa

samedi 12 janvier 2013

Pourquoi j'écris ?


Pourquoi j’écris ?, de Tadeusz Różewicz, traduit du polonais par Denis Peiron

Pourquoi, de Valérie Halin, sur Calligraphie.be
parfois « la vie » cache
Ce
qui est plus grand que la vie

parfois les montagnes cachent
Ce
qui est derrière les montagnes
il faut donc déplacer les montagnes
mais moi je n’ai pas
les moyens techniques nécessaires
ni la force
ni la foi
qui déplace les montagnes
c’est pourquoi tu ne le verras
jamais
je le sais
et c’est la raison pour laquelle
j’écris